Sitemap

Reseaux sociaux
  • Twitter
  • Facebook
Signez la pétition
Pour nous contacter par ecrit

Observatoire de la théorie du Genre
34 rue Emile Landrin
92100 Boulogne

Contactez-nous

Ouvrir les yeux
sur la theorie du genre.

Vous êtes ici:

Actualités

  • 14
    fév

    David Dumortier : un « poète » travesti et pro-gender maintenant dans vos écoles

    David Dumortier se présente en ces termes : « Je suis écrivain et je suis une travestie. » [1]

    M. Dumortier fait partie des « écrivains »/adhérents de la Maison des écrivains et de la littérature (la M.E.L) qui « développe ses actions avec le soutien du Ministère de la culture et de la communication – Centre national du Livre –, la Ville de Paris, le Ministère de l’Education nationale (DES, Dgesco), la Caisse des Dépôts et la Région Ile-de-France.
    La Mel a reçu l’agrément national du ministère de l’Education nationale pour ses activités éducatives complémentaires de l’enseignement public.
     » [2]

    Le SNUipp, principal syndicat enseignant et qui milite activement et sans ambigüité pour l’enseignement de la théorie du genre (voir notre article) conseille vivement à ses adhérents les livres de M.Dumortier, notamment dans son dossier « éduquer contre l’homophobie dès l’école primaire ».

    Il intervient aujourd’hui régulièrement en milieu scolaire. Il a aborde les thèmes de l’homosexualité, du travestissement, ainsi que de l’indétermination sexuelle chez l’enfant et du transgenre [3] David Dumortier est par ailleurs présenté par le « Printemps des poètes » [4]comme « souvent iconoclaste, très attaché aux réalités concrètes avec en arrière plan un point de vue politique engagé ». Cette association agréée par des instances gouvernementales envoi dans les écoles pour parler à des enfants de cm1 un auteur profondément militant ! Sic !

    Lui-même confie dans les colonnes du Figaro : « Mes textes ont été sélectionnés par le ministère de l’Éducation nationale depuis des années. » [5]

    Concrètement, que peut-on voir dans les livres de David Dumortier ?

    Le SNUipp décrit en ces termes son « Mehdi met du rouge à lèvres  » : «  Dans ce très beau poème, David Dumortier va bien au delà du thème de l’homosexualité. Il rend sensibles, avec tendresse, pudeur, justesse de ton, ces heureux moments de l’enfance où les identités sexuelles ne sont pas encore figées, où se mêlent encore masculin et féminin, où l’ambivalence est une richesse. C’est un éloge de la diversité, contre tous les formatages, les préjugés, les exclusions. » [6]

    Voici quelques exemples de ce que l’on peut trouver dans la poésie de M. Dumortier :
    « Clarisse pose son doigt partout. Elle
    s’est brûlée en introduisant son index
    dans le petit trou de la cuisinière, hier
    elle s’en est mis un dans le derrière puis
    elle a senti son odeur.
     » [7]

    Ou encore :
    « Mehdi va à l’école avec du rouge à lèvres...
    « En plus, il a des manières de fille. Elles sortent toutes seules. Elles lui échappent des mains. Il est trop tard quand il essaie de les rattraper. »

    Ces derniers jours, des parents ont commencé à s’inquiéter de l’intervention de M. Dumortier dans plusieurs écoles [8]Sa présence le 3 février dans une classe de cm1 des Yvelines n’a pas manqué de surprendre les parents qui n’avaient pas été avertis que le « poète travestis » viendrait s’exprimer devant leurs enfants. Comme le rapporte le Figaro, « trois parents, très choqués, ont été « convoqués » mercredi par l’inspectrice d’académie » Quant à David Dumortier, il affirme avoir reçu l’assurance que « le projet va continuer » [9]

    De quoi véritablement inquiéter les parents sur les motivations qui poussent l’Education Nationale à faire intervenir un militant pro-gender devant des enfants aussi jeunes.

    [4Le Printemps des Poètes
    Centre de ressources pour la poésie et coordonnateur de la manifestation de mars
    ASSOCIATION LOI 1901 « Le Printemps des Poètes, est une initiative de Jack Lang et d’Emmanuel Hoog.
    Il est soutenu par le Ministère de la Culture, via le Centre national du Livre, le Ministère de l’Education nationale, et le Conseil régional d’Ile-de-France ». http://www.printempsdespoetes.com/index.php?rub=5&ssrub=69&page=156

Nous Suivre sur Dailymotion

Mes amis sur Facebook

Nous suivre sur Twitter